Pierre Lepori

Lepori, Pierre
© Anne-Hélène Darbellay

​Pierre Lepori, nato in Ticino nel 1968, vive a Losanna. È autore di poesia, narratore, traduttore (tra gli altri: Monique Laederach, Roud, Ponti) e critico teatrale. Ha fondato e dirige la rivista «Hétérographe». Scrive in italiano e francese.

*

Pierre Lepori est né au Tessin en 1968 et vit à Lausanne. Auteur de poésie et de romans, traducteur (entre autres, Monique Laederach, Roud, Ponti en italien) et critique de théâtre, il a fondé et dirige la revue «Hétérographe». Lepori écrit en italien et en français.

www.pierrelepori.com

Bibliografia

  • Strade bianche, Novara, Interlinea, 2013.
  • Sans peau [Grisù]. Roman, Traduit et adapté de l'italien par l'auteur, Lausanne, Editions d'en bas, 2013.
  • Sexualität, traduzione di Jacqueline Aerne, Biel, die brotsuppe, 2011.
  • Sexualité, traduzione di Pierre Lepori, Lausanne, Editions d'en bas, 2011.
  • Sessualità, Bellinzona, Casagrande, 2011.
  • Qualunque sia il nome / Quel que soit le nom, in , Collection bilingue, traduzione di Mathilde Vischer, préf. de Fabio Pusterla, Lausanne, Editions d'en bas/CTL/SPS, 2010.
  • Di rabbia / De rage, traduzione di Mathilde Vischer, intervento artistico di Andrea Gabutti, Bellinzona, Sottoscala, 2009.
  • Verso nord, composizioni di Mauro Mantegazza (eseguite con Patrizia Mantegazza, contralto), Lugano-Viganello, Alla chiara fonte, 2009.
  • Il teatro nella Svizzera italiana: la generazione dei registi (1932-1987), Bellinzona, Casagrande, 2008.
  • Alberto Canetta. La traversata del teatro, introduzione di Paolo Di Stefano, DVD a cura delle Teche RTSI, Basel/Bellinzona, Kultur/Casagrande, 2007.
  • Grisù. Romanzo, Bellinzona, Casagrande, 2007.
  • Vento, introduzione di Stefano Raimondi, Faloppio, Lietocolle, 2004.
  • Qualunque sia il nome, prefazione di Fabio Pusterla, Bellinzona, Casagrande, 2003.
  • Canto oscuro e politico, in Autori vari, Settimo quaderno italiano di poesia contemporanea, a cura di Franco Buffoni, Milano, Marcos y Marcos, 2001.
Sans peau (Lausanne, Editions d'en bas, 2013)
Sans peau (Lausanne, Editions d'en bas, 2013)

Samuel a vingt-trois ans, il est en prison, il a déclenché sept incendies et tourne en rond dans sa cellule. Il regarde la neige tomber sans cesse. Il répond aux questions des psychologues et des avocats. Dans son passé, le vide des mots et les raisons comme un mur blanc. Dehors, Carlo, ayant tout perdu dans un incendie, a commencé à écrire de longues lettres à Samuel pour essayer de comprendre son geste. Mais il finit par lui raconter sa vie, entrevoyant en lui le fils qu’il n’a pas su accepter et dont il commence à ressentir le manque. Alors que le monde se manifeste à travers des catastrophes – éruptions, cyclones, incendies –, entre celui qui brûle et celui qui a été brûlé un dialogue s’établit qui, de silences en accélérations brusques, entraîne le lecteur dans une réflexion poignante sur l’homosexualité, la culpabilité et le pardon.

(Editions d'en bas, traduit et adapté de l'italien par l'auteur lui-même, titre du roman italien: Grisù. Romanzo, Bellinzona, Casagrande, 2007)